COMMENT INVESTIR DANS L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 80% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi.

Introduction

De temps en temps, une invention apparaît dans le monde qui change tout un secteur, voire le monde entier, en une courte période. Le traitement des métaux, la machine à vapeur, le moteur à combustion interne et Internet, par exemple, ont modifié notre mode de vie au fil des ans. Actuellement, on parle d'autres segments qui pourraient avoir un impact similaire dans les décennies à venir. L'un d'eux est l'utilisation de l'intelligence artificielle, connue principalement sous l'abréviation AI - de l'anglais Artificial Intelligence.
 
L'utilisation de l'IA dans la vie quotidienne est évoquée depuis relativement longtemps, mais l'utilisation pratique de cette technologie était encore très difficile à imaginer pour la plupart d'entre nous. Cette technologie n'a commencé à être largement connue qu'en 2022, lorsque certains services basés sur l'IA ont été fournis au public sous une forme intéressante et facile à utiliser pour l'utilisateur moyen. Cela a commencé avec les services Stable Diffusion, DALL-E et Midjourney. Il s'agissait principalement de services d'image où vous leur donniez une description de ce que vous vouliez générer et ils généraient des images pour vous sur cette base. En général, avec l'IA, plus un service dispose de données, mieux il est "entraîné" et meilleurs sont les résultats qu'il fournit. 
 
Ces générateurs fonctionnent simplement en recherchant sur internet et en combinant ce que vous pouvez imaginer sous les mots donnés - il ne s'agit donc pas d'intelligence au sens propre du terme, mais plutôt d'un modèle qui prédit ce que nous voulons voir en fonction de ce qui existe déjà. Dès l'apparition de ces services, on s'est demandé quel rôle ils pourraient jouer dans le monde d'aujourd'hui. Ils ont été mentionnés principalement en relation avec les médias, qui pourraient les utiliser à la place des bases de données d'images payantes. Si un journaliste doit écrire, par exemple, sur les voitures dans le centre-ville, il saisira ces mots dans le générateur et celui-ci créera des images illustratives sur mesure pour le sujet donné. De même, ces générateurs peuvent également créer des images pour diverses campagnes de marketing et autres.
 
Le deuxième type d'utilisation de l'IA dans un contexte plus large est apparu à la fin de l'année dernière. ChatGPT de l'organisation OpenAI est le plus souvent mentionné. Il s'agit d'un chat où vous posez votre question ou écrivez ce que vous voulez savoir et l'IA génère une réponse textuelle sur cette base. Bien sûr, ce chat fonctionne mieux si vous lui "parlez" en anglais. Mais vous pouvez lui poser n'importe quelle question et le chat y répondra avec une précision relativement élevée. Il fonctionne en recherchant sur Internet et en faisant correspondre les mots les plus probables qui devraient se suivre. À partir d'un large échantillon de données, il construit une phrase pour qu'elle sonne comme si elle avait été écrite par un humain. Plus ce chat est utilisé, plus il devrait fonctionner correctement. Par exemple, voici la réponse à la demande d'écrire trois phrases sur XTB :

Source : ChatGPT. Veuillez noter que les messages générés par ces types de communicateurs sont basés sur des informations qui ne coïncident pas toujours totalement avec la réalité.
 
ChatGPT est devenu un énorme phénomène en peu de temps. Il n'a fallu que 5 jours à partir du lancement pour atteindre le premier million d'utilisateurs. En comparaison, il a fallu 74 jours à l'iPhone, 2,5 mois à Instagram, 5 mois à Spotify, 10 mois à Facebook, 2,5 ans à Airbnb et 3,5 ans à Netflix. L'intérêt des gens pour ce service était donc énorme.


Temps nécessaire pour atteindre 1 million d'utilisateurs

Entreprises privées

L'inconvénient du segment de l'IA est que la plupart des initiatives et des projets dans ce domaine sont privés. Il s'agit de diverses petites entreprises ou startups qui disposent de fonds provenant d'investisseurs privés et qui ne sont pas négociées en tant que sociétés publiques sur les marchés boursiers. Par conséquent, l'entrée dans ces entreprises est pratiquement impossible pour les investisseurs ordinaires. Les entreprises en phase de démarrage reçoivent souvent du capital-risque de la part d'investisseurs plus importants qui reçoivent en retour une participation dans l'entreprise. La plupart d'entre nous ne font probablement pas partie de cette catégorie, la participation de cette manière peut donc être problématique. Par exemple, le traducteur DeepL, qui grâce à l'IA et aux réseaux neuronaux peut traduire des textes bien mieux et plus précisément que Google, prévoit de lever environ 100 millions de dollars auprès d'investisseurs de cette manière, ce qui pourrait valoriser l'entreprise à 1 milliard de dollars. Malheureusement, aucun d'entre nous ne fera probablement partie des investisseurs. Néanmoins, de tels événements confirment la grande popularité du secteur de l'IA, même auprès des grands investisseurs.
 
Mais revenons à ChatGPT. Son créateur, la société OpenAI, semble actuellement en pourparlers avec des investisseurs pour vendre une participation dans la société. Selon certaines informations, certains grands investisseurs ayant le goût du risque prévoient d'investir environ 300 millions de dollars (bien que les estimations varient considérablement), ce qui valoriserait OpenAI à 29 milliards de dollars. Cela signifierait que la valorisation de l'entreprise serait à peu près le double de celle de 2021. L'entreprise utilise ce grand boom pour obtenir une somme importante de la part des investisseurs, même dans la situation actuelle défavorable du marché. Si elle pouvait, de manière réaliste, lever autant d'argent qu'OpenAI le souhaite, elle serait l'une des startups les plus précieuses au monde. La question est, bien sûr, le modèle économique de l'entreprise et sa rentabilité future, car les ventes sont encore faibles et il s'agira d'un investissement risqué. Bien que la direction indique qu'elle sera bientôt en mesure d'atteindre un milliard de dollars de ventes annuelles. Il y a quelque temps, une information a également circulé selon laquelle ChatGPT aura une version payante et augmentera ses revenus à l'avenir de cette manière également. Pour les investisseurs ordinaires, cette question ne sera probablement pas importante de toute façon, car la direction d'OpenAI annonce qu'elle ne prévoit pas d'entrer en bourse dans un avenir proche.

Devenez un investisseur dès aujourd'hui !
Tirez parti des changements survenant sur les marchés mondiaux

Ouvrir un compte

Entreprises cotées en bourse

Le deuxième moyen, plus accessible, de participer au boom de l'IA est d'acheter des actions de sociétés cotées en bourse, car certaines d'entre elles participent directement ou indirectement à des projets dans ce domaine. Une bonne utilisation de l'IA peut soulager les gens de certaines tâches, ce qui augmente la productivité. Cela donne à l'IA un potentiel théoriquement énorme pour commercialiser divers services, même auprès de personnes et d'entreprises ordinaires. Jetons donc un coup d'œil aux entreprises accessibles au commun des mortels par le biais du marché boursier qui pourraient bénéficier de cette tendance. Il convient également de noter que ces entreprises n'ont été répertoriées que parce qu'elles sont engagées dans le développement de l'IA et qu'investir dans ces entreprises ne garantit pas des bénéfices futurs.
 
1. Microsoft
 
Nous allons commencer par Microsoft, qui est un acteur technologique de premier plan depuis des décennies. En plus de ses services habituels, l'entreprise investit également dans de nombreux projets risqués, notamment dans le domaine de l'IA. Microsoft a également été impliqué dans OpenAI, ayant investi un milliard de dollars dans la startup en 2019, et il est possible qu'OpenAI se tourne à nouveau vers eux si elle souhaite lever davantage de fonds. Leur association plus étroite aurait sans aucun doute un sens commercial. La rumeur veut déjà que Microsoft investisse 10 milliards de dollars supplémentaires dans OpenAI. Le PDG Satya Nadella est un grand partisan des acquisitions, il est donc également possible que l'entreprise soit intéressée par le rachat de la totalité d'OpenAI à l'avenir, mais cela reste déjà au niveau de la spéculation. La raison principale de l'achat par Microsoft était d'améliorer ses services cloud dans ce domaine. Microsoft fournit déjà environ 26 services basés sur l'IA à ses clients dans son cloud Azure. Le PDG de l'entreprise a récemment annoncé sur Twitter que ChatGPT arrivera bientôt directement sur Azure pour aider les clients à appliquer les modèles d'IA les plus avancés au monde à leurs besoins. Ces dernières années, on a parlé de l'utilisation de l'IA également dans le domaine de l'automatisation des processus dans le travail de bureau. En d'autres termes, de nombreux travaux de routine effectués par les employés, notamment dans les grandes entreprises, peuvent être automatisés grâce à l'IA car ils sont relativement simples. Une grande partie de ce travail se déroule également dans le cloud, par exemple sur Azure de Microsoft. À l'avenir, il est fort probable que grâce à l'IA, il sera possible d'automatiser ces processus en raison de l'énorme quantité de données qui se trouvera sur le cloud. Cela donne bien sûr un avantage, notamment aux trois grands du domaine du cloud - Amazon, Microsoft et Alphabet.
 
Le lien entre ChatGPT et Microsoft est également confirmé par une information datant du début du mois de janvier 2023, selon laquelle Microsoft prévoit d'intégrer les fonctions de GPT dans ses produits, par exemple Word, Outlook, PowerPoint ou Bing. En cas de succès, l'intégration améliorerait les fonctionnalités des suites bureautiques et affinerait les résultats de recherche. Cela pourrait être particulièrement problématique pour Google, qui occupe actuellement une position dominante sur le marché de la recherche et qui fait également des incursions dans le monde des services bureautiques. À son tour, ce service pourrait proposer aux utilisateurs des suggestions de réponses basées sur le contexte d'un e-mail. De même, l'IA pourrait théoriquement être capable de transcrire les points principaux d'une réunion via Teams, ou de suggérer des images appropriées pour des présentations, qui seront à leur tour créées par, par exemple, le générateur d'images DALL-E. En théorie, l'IA pourrait aussi, par exemple, aider les personnes des RH à rechercher les candidats idéaux pour des postes individuels via LinkedIn.
C'est un pari risqué, bien sûr. Dans le cas de Microsoft, cependant, on constate déjà des efforts évidents pour rendre l'IA utilisable même dans le travail ordinaire. Microsoft a tout simplement un nombre énorme de produits qui pourraient utiliser l'IA. Il existe donc de nombreuses initiatives de Microsoft dans ce domaine, et c'est probablement la plus active de toutes les grandes entreprises. En outre, nous pouvons mentionner l'intersection de Microsoft avec l'IA dans le domaine de la plateforme Copilot, qui relève de GitHub, lui-même propriété de Microsoft. Cette plateforme aide les programmeurs avec la complétion automatique de code. L'outil Image Creator est déjà intégré au moteur de recherche Bing dans certains pays. Il utilise l'IA pour créer des images en fonction des besoins de l'utilisateur. L'outil VALL-E, qui permet de convertir du texte en parole, est également intéressant. De plus, il n'a besoin que de quelques secondes d'enregistrement de la voix pour pouvoir l'imiter de manière crédible. Ainsi, Microsoft a probablement le plus grand intérêt pour l'intelligence artificielle parmi les grandes entreprises technologiques.
 
En savoir plus sur l'IA et Microsoft : https://www.microsoft.com/en-us/ai
 
2. Alphabet
 
Lorsqu'on utilise l'IA dans la pratique, on ne peut certainement pas oublier la société Alphabet, qui est la société mère de Google. Cette dernière est peut-être encore plus connue que Microsoft pour son utilisation de cette technologie. Aujourd'hui, Google offre déjà aux utilisateurs diverses possibilités commerciales d'utilisation de l'IA, qu'il s'agisse de divers ajustements ou de l'amélioration de la qualité des images, d'assistants vocaux grâce à des outils cloud ou de l'utilisation de l'IA dans le domaine de la biotechnologie et des soins de santé, dans lequel l'entreprise investit d'énormes sommes d'argent. Dès 2014, Alphabet a racheté DeepMind, une société axée sur l'utilisation de l'IA, des réseaux neuronaux, etc. Par exemple, cette société a créé le programme AlphaGo, qui a battu le champion du monde de l'époque au jeu de Go. L'entreprise est également engagée dans la recherche dans le domaine des médicaments, où l'IA est utilisée pour prédire la composition des protéines. DeepMind compte un très grand nombre de réussites similaires dans de nombreux domaines, mais l'utilisation commerciale a été problématique jusqu'à présent et les initiatives similaires n'ont pas été rentables dans la plupart des cas. Dans le cas d'Alphabet, il faut toutefois souligner qu'il s'agit également d'un acteur majeur dans le domaine des services de cloud et de bureau, et qu'il peut trouver là aussi l'utilisation de l'IA. Actuellement, le cloud de Google devrait compter environ 12 services basés sur l'IA. Toutefois, cette société a annoncé par le passé qu'elle était prudente pour des raisons éthiques lorsqu'elle utilisait l'IA dans le domaine commercial.
 
Cependant, la situation sur ce marché est en constante évolution, et ChatGPT est susceptible d'accélérer les efforts de Google dans ce domaine. Selon les rapports du New York Times, le lancement de ChatGPT a créé des remous au sein de l'entreprise, qui a commencé à s'inquiéter de passer à côté d'une opportunité. D'après les informations disponibles, Google souhaite introduire cette année une version de son moteur de recherche qui intégrera également un chatbot doté d'intelligence artificielle modelé sur ChatGPT et une vingtaine d'autres services similaires. Dans cette situation, cependant, Google se trouve dans une position complètement différente de celle de Microsoft, ce qui explique aussi l'approche différente de l'application de cette technologie. Google a une part de marché dominante dans ce domaine et ses outils sont probablement les meilleurs de tous. D'autre part, il y a Microsoft, qui a une petite part dans les domaines du navigateur et de la recherche. Si Microsoft intègre des services similaires dans ses produits, il n'a pratiquement rien à perdre, car sa part est actuellement insignifiante. Cependant, Google pourrait souffrir d'un problème de réputation avec une telle intégration, si elle n'est pas fonctionnelle et fiable, et sa crédibilité et sa fiabilité aux yeux des utilisateurs pourraient être réduites. Google lui-même a commenté la question de l'introduction d'un produit concurrent dans son moteur de recherche à la mi-décembre, bien que, selon le PDG Sundar Pichai, les modèles de langage de Google (par exemple BERT, MUM, LaMDA) soient tout aussi capables que ceux d'OpenAI. En clair, si vous avez une grande part de marché, vous risquez beaucoup plus en introduisant un produit imparfait qu'un concurrent avec une petite part. Le fait que Google prenne cette question au sérieux est également confirmé par les dernières informations concernant le licenciement prévu de 12 000 personnes et une plus grande concentration sur l'IA. Pour l'instant, il semble que Google soit contraint par la situation à prendre le risque de lancer un service similaire à ce que Microsoft prévoit avec son moteur de recherche.
 
Bien sûr, Google dispose également de plusieurs autres services commerciaux avec des milliards d'utilisateurs - Maps, Android, le navigateur Chrome, le moteur de recherche, YouTube, Gmail, et bien d'autres. Cela lui donne bien sûr à nouveau l'avantage d'une énorme quantité de données sur lesquelles entraîner l'IA. Les téléphones Pixel sont également bien connus, et sont toujours en tête des classements en termes de qualité photo, malgré leur matériel inférieur. Ce que les Pixel ont perdu dans ce domaine est compensé par l'IA lorsqu'elle travaille avec des données. À l'instar de Microsoft, Alphabet travaille également à l'utilisation de l'IA dans de nombreux autres domaines, et les exemples ci-dessus n'en sont qu'une partie.

En savoir plus sur l'IA et Alphabet : https://ai.google/
 
3. Amazon
 
La troisième grande entreprise est Amazon. Avec son service AWS, elle est le numéro un dans le domaine du cloud. Comme dans le cas des entreprises précédentes, on peut imaginer, par exemple, qu'Amazon laissera l'IA scanner ses serveurs, et que l'IA trouvera des possibilités d'automatiser des processus non seulement pour ses propres besoins, mais aussi pour les besoins d'autres entreprises utilisant le cloud AWS. Ce cloud utilise actuellement 25 outils d'IA. Amazon utilise déjà l'intelligence artificielle dans sa boutique en ligne, où elle recommande aux utilisateurs des produits susceptibles de les intéresser. Dans ce contexte, il est également question de racheter iRobot. Les aspirateurs robotisés peuvent théoriquement cartographier notre foyer et, grâce à l'IA, évaluer notre richesse et notre potentiel pour la société en tant que client. Amazon utilise également l'IA dans ses entrepôts logistiques, qui sont largement automatisés. Même dans ce cas, l'utilisation de l'IA au sein de l'entreprise est large, et surtout, grâce à leur taille et à leur complexité, ces grandes entreprises technologiques auront à l'avenir de nombreux endroits où elles pourront utiliser l'IA de manière commerciale.
 
En savoir plus sur l'IA et Amazon : https://aws.amazon.com/machine-learning/
 
4. Meta
 
La société mère de Facebook est un autre gros investisseur dans ce domaine. Ces dernières années, l'algorithme du chinois TikTok, dont le succès est principalement dû à l'utilisation de l'IA, a été très souvent discuté. Récemment, Meta a investi d'énormes sommes d'argent liées à l'IA dans deux domaines. Le premier consiste à améliorer les serveurs actuels de l'entreprise sur le modèle de TikTok, ce qui lui permettra de mieux analyser les données et de cibler les publicités pour les utilisateurs. Le second domaine concerne divers projets à risque, par exemple dans le domaine de l'activité cérébrale ou du Metaverse, dans lequel Meta achète depuis longtemps un grand nombre de startups. Ces dernières années, environ la moitié d'entre elles étaient liées à l'IA. Les investissements de Meta dans l'IA sont principalement axés sur un meilleur ciblage de la publicité et sur le Metaverse.
 
Pour en savoir plus sur l'IA et Meta : https://ai.facebook.com/

TOUS VOS INVESTISSEMENTS
TOUJOURS À PORTÉE DE MAIN

  • Intuitivité et facilité d'utilisation
  • Transparence de l'interface
  • Outils d'analyse technique et fondamentale
  • Calculateur d'investissement intégré
  • Notifications push pour les nouvelles et les analyses du marché
  • Compte DEMO gratuit

5. IBM
 
IBM était un grand nom dans le passé. Dans certains domaines, cependant, l'entreprise s'est endormie, pour ainsi dire, et IBM est devenue un exemple d'entreprise en déclin dans le monde de la technologie. Dans le domaine de l'IA, cependant, IBM est depuis longtemps une entreprise qui se classe dans les premiers rangs pour le nombre de brevets dans ce domaine. IBM est également présente dans le domaine du cloud, bien qu'elle ne détienne qu'une faible part de ce marché. En outre, IBM mène des recherches dans le domaine de l'utilisation de l'IA dans la robotique ou les voitures autonomes. Le plus célèbre d'entre eux est probablement IBM Watson. Il s'agit d'un ordinateur construit comme une plateforme conversationnelle. Cependant, au fil des années d'exploitation, il a commencé à utiliser sa capacité de calcul et son IA à d'autres fins également. On peut citer, par exemple, l'analyse de données météorologiques ou le domaine de la santé. IBM tente donc de percer en lien avec l'IA dans plusieurs autres domaines également. Toutefois, la diffusion des entreprises précédentes leur donne une certaine forme d'avantage sur IBM.
 
Pour en savoir plus sur l'IA et IBM : https://www.ibm.com/topics/artificial-intelligence
 
6. Palantir
 
Palantir est l'une des entreprises les plus populaires de ces dernières années. Il s'agit tout simplement d'une entreprise qui, grâce à son logiciel, qui utilise également l'IA, peut analyser des données et y rechercher certains modèles. Ce logiciel organise les données sous une forme facilement appréhendable par le cerveau humain, puis envoie ces résultats aux humains pour évaluation. Palantir a été fondée en tant que société fournissant ses services d'abord aux agences gouvernementales aux États-Unis. Plus tard, l'entreprise a commencé à fournir ses logiciels à d'autres gouvernements et, ces dernières années, elle a également fourni des plateformes à des entreprises privées. Elle les aide à évaluer de grands volumes de données, sur la base desquels les entreprises peuvent trouver des endroits où elles peuvent économiser ou augmenter leur efficacité. Parmi les clients privés de Palantir figurent, par exemple, la banque Morgan Stanley, United Airlines, Merck, Airbus et Ferrari. On peut également citer Amazon, qui coopère avec Palantir dans le domaine du cloud pour la préparation des données et la création de divers mécanismes et fonctions. L'analyse de grandes quantités de données est un domaine où l'IA (en raison de sa capacité à travailler rapidement et précisément et à rechercher des modèles) a un grand avantage sur le travail humain. C'est pour cette raison qu'un pari sur Palantir est aussi un pari sur l'IA.
 
En savoir plus sur l'IA et Palantir : https://www.palantir.com/offerings/ai-ml/
 
7. Tesla
 
Tesla est probablement l'entreprise la plus controversée du monde actuel. Que vous aimiez ou non Elon Musk, l'entreprise mérite d'être félicitée pour ce qu'elle a accompli dans le domaine de l'IA et pour la façon dont elle prévoit de l'utiliser dans ses voitures. Ce n'est pas pour rien que Tesla organise une journée de l'IA chaque année, Elon Musk était même l'un des fondateurs d'OpenAI en 2015, bien qu'il ait quitté le projet plus tard en 2018 en raison d'un conflit d'intérêts. Tesla prévoit d'utiliser l'IA, notamment dans le domaine de la conduite autonome. Grâce à l'IA, ce système évaluera en temps réel les événements qui l'entourent et fera naviguer la voiture en fonction de cela. La principale thèse d'investissement de cette entreprise est que la concurrence dans le domaine des voitures électriques est de plus en plus forte, mais Tesla se différenciera des autres principalement parce qu'elle sera capable de conduire la voiture de manière autonome. Tesla parle également de taxis robotisés qui se conduiront complètement seuls lorsque leurs propriétaires n'en auront pas besoin et pourra monétiser ses voitures de cette manière. En outre, Tesla veut utiliser l'intelligence artificielle dans ses robots. Ils devraient à terme remplacer certains travailleurs chargés de tâches plus exigeantes. Ce n'est pas pour rien que les systèmes autonomes au sein des voitures sont un domaine où l'utilisation de l'IA est très souvent évoquée.
 
En savoir plus sur l'IA et Tesla : https://www.tesla.com/AI 
 
8. Nvidia
 
La plupart d'entre nous connaissent cette entreprise comme un fabricant de cartes graphiques. Cependant, elle a un large champ d'activité et l'un des domaines sur lesquels elle se concentre est l'intelligence artificielle. Par exemple, elle donne aux créateurs la possibilité d'utiliser l'IA pour créer des images. L'entreprise peut également générer différentes formes d'art en utilisant l'IA. L'utilisation de l'IA dans le domaine de l'édition vidéo est également intéressante, ici, par exemple, vous pouvez voir comment elle peut éditer l'image de manière à ce que vous ayez l'impression qu'une personne établit un contact visuel avec vous. En outre, grâce à l'IA, il sera possible d'éditer la vidéo pour mieux servir ses objectifs. L'entreprise utilise également sa technologie pour ajouter des émotions à des personnages en 3D ou créer des paroles de chansons. Les produits de l'entreprise sont également utilisés dans le domaine des voitures autonomes, des drones, de la robotisation des usines et du traitement des données.
 
En savoir plus sur l'IA et Nvidia : https://www.nvidia.com/en-us/deep-learning-ai/products/solutions/
 
Certains produits peuvent être testés ici : https://www.nvidia.com/en-us/research/ai-playground/
 
9. Micron
 
Micron est l'un des plus importants fabricants mondiaux de puces mémoire, notamment pour les ordinateurs, les ordinateurs portables, les téléphones mobiles et les serveurs. Par le passé, l'entreprise était donc assez sensible aux phases du cycle économique. Mais l'IA pénètre de plus en plus dans de nombreux domaines susmentionnés, qui ne seront (probablement du moins dans un premier temps) pas aussi cycliques. Il s'agit, par exemple, des serveurs avancés ou des voitures autonomes. Cependant, une puissance de traitement plus élevée signifie que les appareils auront besoin de meilleures puces mémoire avec plus de capacité, en plus de meilleures puces logiques. C'est de cette tendance que Micron devrait bénéficier. Il fournit déjà des puces de stockage à grande échelle et des puces mémoire à haute performance à d'autres entreprises. Les puces mémoire devront donc devenir plus rapides, plus fiables et plus grandes au fil du temps pour répondre aux besoins de l'IA. Bien sûr, l'entreprise elle-même utilise également diverses formes d'IA dans ses processus. Dans le cas de Micron, cependant, la thèse d'investissement repose principalement sur le fait que des systèmes plus complexes auront tout simplement besoin des produits de cette société.
 
Pour en savoir plus sur l'IA et Micron : https://www.micron.com/solutions/ai-and-analytics 
 
10. Adobe
 
Adobe est surtout connu des personnes travaillant dans le secteur de la création - la société fournit de nombreux outils pour l'édition d'images et de vidéos. Ces dernières années, cependant, Adobe a également transféré une grande partie de ses activités dans le cloud et fournit ainsi ses services aux clients à distance. L'entreprise a ainsi accès à une énorme quantité de données, sur la base desquelles elle apprend à reconnaître et à comprendre le contenu. Elle peut donc recommander des outils spécifiques aux clients en fonction du contexte. En outre, l'entreprise fournit la plateforme Sensei en utilisant l'IA pour améliorer l'expérience utilisateur, par exemple. Elle aide également les services marketing à obtenir de meilleurs résultats en prédisant le comportement des clients.
 
Pour en savoir plus sur l'IA et Adobe : https://research.adobe.com/research/artificial-intelligence-machine-learning/

Autres entreprises

Bien sûr, il existe un très grand nombre d'entreprises qui utilisent l'IA dans leurs activités. En plus de celles mentionnées ci-dessus, nous pouvons regarder le classement des entreprises qui avaient le plus de brevets dans le domaine de l'IA en janvier 2019. Dans la liste, nous avons regardé de plus près Microsoft, IBM et Alphabet, mais en plus d'eux, il y a aussi Samsung, Qualcomm, Philips, Siemens, Sony, Intel et Canon.


Entreprises ayant le plus de brevets en IA

*A compter de janvier 2019
Source : Extra
 
Une autre entreprise intéressante pourrait être CrodwStrike, qui s'occupe de cybersécurité.
Cette société utilise le cloud pour fournir ses services, au sein duquel elle utilise des outils d'IA (https://www.crowdstrike.com/falcon-platform/artificial-intelligence-and-machine-learning/). Il convient également de mentionner C3.AI, une société qui développe des applications d'entreprise utilisant l'IA verrouillable. Elle compte parmi ses clients, par exemple, Shell ou l'US Air Force (https://c3.ai/).

La compagnie d'assurance Lemonade fait également un usage intéressant de l'IA. Elle utilise l'IA dans le domaine de l'évaluation des demandes d'assurance des clients (https://www.lemonade.com/fr/en).

Conclusion

Il y a beaucoup d'entreprises prometteuses dans ce domaine. Il est bien sûr très difficile de déterminer le gagnant, celui qui s'empare le mieux de cette technologie et la monétise. Toutefois, cette liste peut servir d'aperçu de base des entreprises les plus actives dans ce domaine à l'heure actuelle. Pour l'instant, il semble que les grandes entreprises technologiques soient les mieux placées pour démarrer. Elles ont une réelle expérience de l'utilisation pratique de l'IA, disposent d'énormes équipes de développement et de nombreuses données à exploiter. Leur taille et leurs milliards de dollars de liquidités leur donnent également la possibilité de faire des offres pour des start-ups ou des entreprises intéressantes du secteur.

Testez vos connaissances sans risque !
Investissez des fonds virtuels sur un compte DEMO

Ouvrir un compte démo

Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié).
L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 79% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi.

Nos récompenses